Aïkido Traditionnel, Culture et Harmonie

Historique : Les Arts Martiaux aujourd'hui

















Préambule
Partout dans le monde, la violence est présente, qu'elle soit individuelle, collective, religieuse, politique ou ethnique. Un comportement humain difficile à comprendre et à gérer. Il faudrait remonter à la nuit des temps pour retrouver la source de ce phénomène social et purement humain... L'homme a su s'adapter aux situations en absorbant ce qui l'entoure jusqu'à s'approprier sa propre espèce. Ce phénomène à toujours existé et existera hélas toujours. Il y a partout dans le monde, des bons, des mauvais, des sages et des fous. La montée de la violence dans notre environnement, l'instabilité professionnelle, la difficulté de se faire sa place dans notre société, entraîne un "mal vivre" et nous éloigne des valeurs de bases indispensables à un bon épanouissement. Nous vivons aujourd'hui dans une société qui a perdu ses convictions. Les institutions au sein desquelles s'est forgée notre éducation sont désertées. Le progrès technique nous conduit vers un matérialisme effréné, nous éloignant davantage de toutes valeurs spirituelles quelles qu'elles soient. L'homme n'agit plus que comme une machine. Les notions fondamentales d'échange et d'entraide qui fondèrent toutes vies communautaires sont oubliées.

Deux aspects des arts martiaux
La stratégie :
Entendue dans son sens martial, c'est l'étude d'une situation envisagée au moyen de la ruse. C'est tendre un piège pour retourner une situation à son profit.

La technique :
La technique est plus spontanée. Le technicien le plus évolué gagnera sur le plus faible.

Dans les deux cas peut-on se satisfaire de la victoire ? Peut-on être fier d'opprimer un individu ou un peuple ? Peut-on être fier d'avoir tué son ennemi même pour se défendre ?
Il n'est pas besoin d'être philosophe ou religieux pour prêcher le bien. Il suffit de croire en l'être humain.

Les arts martiaux aujourd'hui
De nos jours, les Arts Martiaux sont basés sur la compétition. C’est contraire à l’éthique de la voie des budos. De plus dans la compétition, il n’y a pas de place pour les plus faibles. Hors la victoire est éphémère. Celui qui gagne aujourd’hui sera vaincu demain. Le seul combat que l’on gagne est le combat sur soi-même.
Biensûr, il faut être fort, avoir l’esprit combatif, mais il faut maîtriser sa force sinon, on devient violent. Il faut faire preuve de modestie et respectueux envers l’autre.

Face au désoeuvrement ambiant, l'individu moderne cherche un fil conducteur à son existence. Les arts martiaux constituent une voie (DO) efficace pour revivifier notre spiritualité. Les arts martiaux, c'est la recherche de qualités humaines et supérieures qui rend chacun meilleur, sur et hors du tatami. C'est à travers l'effort que l'on se construit un corps et un esprit. Un apprentissage long et parfois douloureux, mais combien riche. L'entraide et le respect du partenaire nous permettent de progresser. Sont importants le lieu, le Dojo "endroit sacré" où l'on vient apprendre à s'améliorer mentalement à travers la technique, ainsi que le respect du professeur, lequel est animé par le désir d'apporter ses connaissances à ses élèves. Son enseignement nous permet de nous joindre à une chaîne d'hommes qui ont pratiqué des exercices vieux de plusieurs siècles. Enfin, il y a les maîtres qui nous guident par leur exemple dans les moments de doute et de faiblesse, pour atteindre un jour, peut-être, au delà de la technique, l'esprit.



aikido